Queenie – Candice Carty-Williams

Si vous suivez quelques comptes anglophones sur bookstagram, impossible d’avoir échapper à Queenie. Avec sa couverture rose flashy et le:m sublime visage de profil, il attrape l’œil! Quand j’ai vu que les éditions Calmann-Lévy le publiait en français, j’ai absolument voulu le lire! Queenie s’est avéré être un roman incroyablement intelligent, bien au-delà de ce que j’imaginais!

Le livre de Candice Carty-Williams est une tranche de vie, une immersion dans le quotidien de Queenie, une jeune femme noire de 25 ans qui est en « break » avec son petit ami, Tom (pas de spoilers, c’est l’incipit du roman). Cette pause avec Tom marque le début de son moral qui flanche, doucement mais surement. Elle enchaîne les rencontres via des sites et les plans cul foireux (voir carrément irrespectueux). Elle n’arrive plus a se consacrer correctement au travail, ne rendant pas ses papiers à temps (ce qui lui vaut des reproches). Ses relations amicales deviennent tendues. Et Tom refuse de répondre à ses messages. Rien ne va dans la vie de Queenie!

A travers son personnage, Candice Carty-Williams plonge son lecteur dans la vie quotidienne d’une jeune femme noir à Londres. Etre noire à Londres c’est subir un racisme ordinaire et quotidien au travers de remarques, et de « blagues ». Des remarques racistes sur son physique qui est fétichisé par ses amants qui veulent lui expliquer que le racisme anti-blanc existe, des remarques des médecins qui pensent que ses ecchymoses sont forcément du à des violences domestiques, les remarques de sa belle-famille . Quand Queenie tente de se défendre, de s’expliquer, de justifier les arguments qu’elle avance, on lui réponds qu’elle est excessive, qu’elle voit le mal partout, qu’elle est susceptible. « Je savais que tu étais une de ces filles! Les excitées de Black Live Matters » . On lui renie son droit de s’exprimer, de défendre des causes qui lui sont chères. Au travail, sa patronne refuses que Queenie écrive sur les pratiques racistes et violentes de la police, sur le mouvement Black Lives Matter. On lui reproche son manque de neutralité, d’être trop militante. Queenie peine à trouver sa place dans cette société, dans les relations avec les autres et avec sa famille.

Je crois que j’ai rarement autant ri en lisant un roman ! Malgré tout ce que Queenie traverse, elle garde un regard quelque peu sarcastique sur la situation et surtout elle est entourée de ses deux amies; Darcy et Kyazike. Darcy est d’un soutien sans faille et tente toujours de trouver des solutions, tandis que Kyazike est plus spontanée, déterminée et ne laisse jamais faire (elle propose souvent à Queenie de casser les dents de ses plans culs foireux). Kyazike est clairement le personnage secondaire que j’ai adoré, elle m’a tellement fait rire! Tout au long du roman, Queenie sait qu’elle peut compter autant sur ces amies que sur les femmes de sa famille, on sent l’énorme lien de sororité qui aide Queenie à remonter doucement la pente.

Queenie est l’un des romans coup de cœur de ce début d’année, aussi drôle et vif que politique ! Vous allez autant rire que réfléchir autour des sujets que soulève le mouvement Black Lives Matter.

Si le sujet de la neutralité journalistique et du militantisme vous intéresse, je vous conseille livre d’Alice Coffin, Le génie lesbien, qui aborde longuement cette question.

Si vous voulez approfondir le sujet du racisme, je vous conseille de commencer par l’essai de Reni Eddo-Lodge, Le racisme est un problème de blancs. Je vous conseille également le podcast Kiffe ta race de Rokhaya Diallo et Grace Ly qui invite à explorer les questions raciales.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s